La mauvaise identification d’un patient peut avoir des conséquences multiples, plus ou moins graves, pouvant aller d’une erreur d’administration de médicaments au diagnostic inversé et à l’erreur d’intervention chirurgicale par exemple. 

L'ensemble des professionnels, de l'entrée à la sortie de l'établissement, joue un rôle important dans la vérification de l'identité du patient afin qu'il puisse bénéficier des soins qui sont prévus pour lui.